Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée en 2018 : 61 517 ; décès en mer : 1 524


Post date: 
17/08/2018 - 9:32am
Author: 
ZIED

Genève - D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, 61 517 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en date du 12 août 2018. Ils étaient 118 436 à la même période l’an dernier et 265 640 à la même date en 2016.

 

https://www.iom.int/sites/default/files/71.jpg

Les arrivées en Espagne continuent de devancer toutes les autres destinations le long du littoral - avec 2 170 arrivées en moins de deux semaines, soit près du volume total d’arrivées en Espagne (2 476) à la même date en 2016. En revanche, les arrivées en Italie - 19 231 en date du 12 août - sont moins nombreuses que celles enregistrées pendant certains mois des années 2015 à 2017 (voir tableau ci-dessous).

https://www.iom.int/sites/default/files/72.jpg

D’après Flavio Di Giacomo, de l’OIM à Rome, le nombre d’arrivées en Italie en 2018 représente actuellement moins de 20 pour cent du volume de 2017 et une proportion encore plus faible des arrivées de 2016, année durant laquelle 101 587 migrants irréguliers étaient entrés en Italie par la mer.

Il a déclaré que vendredi, l’ « Aquarius » (navire de SOS méditerranée-MSF) a secouru 141 migrants. Ce navire attendait encore d’entrer dans un port sûr, sans que nous sachions s’il se trouvait dans un pays en particulier après plusieurs jours en mer. Il a ajouté que l’Aquarius avait secouru des migrants qui se trouvaient à bord de deux embarcations en bois : l’une transportant 25 personnes et une seconde, bien plus grande, transportant 116 migrants (dont 73 mineurs, un bébé et un enfant de cinq ans). Les sauveteurs ont confié que la plupart des personnes à bord provenaient de la corne de l’Afrique, ajoutant qu’il y avait également des migrants originaires du Cameroun, de la Côte-d’Ivoire, du Bangladesh, du Nigéria, du Maroc, du Ghana et d’autres pays.

Toutes ces opérations de sauvetage ont été menées à bien en coopération avec le Centre de coordination des secours libyens. Les équipes de l’Aquarius ont rapporté qu’au cours de leur traversée, les migrants secourus ont affirmé avoir aperçu cinq navires différents qui semblaient les avoir vus mais qui ne leur ont pas porté secours. D’après les médias, les autorités italiennes n’étaient pas présentes pour autoriser l’accès à un port italien. D’après les informations des médias, un médecin de MSF à bord a vu de nombreux migrants malnutris et affaiblis par leur séjour en Libye.

D’après Ana Dodevska, de l’OIM à Madrid, 25 101 hommes, femmes et enfants au total ont été secourus dans les eaux de la Méditerranée occidentale en date du 12 août. Pendant les cinq premiers mois de l’année, 8 150 hommes, femmes et enfants ont été secourus dans les eaux espagnoles après avoir quitté l’Afrique, soit en moyenne 54 par jour. Dans les 73 jours depuis le 31 mai, 16 484 migrants sont arrivés en Europe, soit un peu moins de 240 migrants par jour

https://www.iom.int/sites/default/files/73.jpg

 Le centre d’analyse des données sur la migration de l’OIM à Berlin a fait remarquer que ces vingt dernières années, quelque 95 000 migrants irréguliers sont entrés en Espagne par la Méditerranée occidentale, dont près de la moitié rien que depuis début 2017. Plus de 44 000 autres migrants sont entrés en Espagne illégalement pendant cette période par voie terrestre vers les enclaves espagnoles en Afrique du Nord (voir tableau ci-dessous).

https://www.iom.int/sites/default/files/74.jpg

D’après Christine Nikolaidou, de l’OIM à Athènes, au moins six incidents ont nécessité des opérations de recherche et de sauvetage au large des îles de Kos, Samos et Lesbos entre le 9 et le 12 août. Les garde-côtes helléniques ont secouru 192 migrants et les ont transférés vers ces mêmes îles.

Quelque 208 autres ont débarqué sur ces îles pendant ces quatre jours, portant le nombre total d’arrivées par la mer en territoire grec depuis le 1er janvier à 16 834 (voir tableau ci-dessous).

https://www.iom.int/sites/default/files/75.jpg

A travers le monde, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) fait état de 2 373 décès ou disparitions de migrants à ce jour en 2018. Aucun nouveau décès n’a été recensé sur les itinéraires méditerranéens depuis la semaine dernière (voir tableau ci-dessous).

Néanmoins, le MMP a enregistré plusieurs décès de migrants le long de la route des Balkans, un itinéraire souvent emprunté par les migrants irréguliers du Moyen-Orient qui entrent en Grèce depuis la Turquie. Plus récemment, deux hommes détenteurs de passeports syriens sont morts dans un éboulement dimanche matin, en transit par la Croatie. Les deux corps, et 10 survivants, ont été retrouvés par la police croate dans la forêt près de Dreznica. Les survivants ont fait part de leur intention de demander une protection internationale et ont été transférés vers un centre d’accueil croate pour demandeurs d’asile à Zagreb.

En Amérique centrale, le MMP a rapporté qu’un homme, vraisemblablement originaire d’Amérique centrale, a été tué après être tombé d’un train à Tlaxcala, au Mexique, le 5 août. Les trains de marchandises, surnommés La Bestia (la Bête), sont fréquemment utilisés par les migrants irréguliers au Mexique, mais sont connus pour être dangereux : 147 décès ont été recensés sur la Bestia depuis 2014, même si ce nombre est probablement plus élevé.

Les données du MMP sont compilées par le personnel de l’OIM mais proviennent de sources diverses, dont certaines ne sont pas officielles. Pour en savoir plus sur la collecte de données sur les décès et disparitions de migrants, cliquez ici (en anglais).

https://www.iom.int/sites/default/files/76.jpg

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, rendez-vous sur : http://migration.iom.int/europe   
Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int   

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int  
Flavio Di Giacomo, Bureau de coordination de l’OIM pour la Méditerranée, Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int 
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel : + 212 5 37 65 28 81, Email : hhasnaoui@iom.int   
Antigoni Avgeropoulou, OIM Grèce, Tel : +30 210 99 19 040 (ext. 166), Mobile : +30 69 48 92 98 09, Email : aavgeropoulou@iom.int     
Ivona Zakoska, Bureau regional de l’OIM, Autriche, Tel : + +43 1 5812222, Email : izakoska@iom.int
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int    
Ana Dodevska, OIM Espagne, Tel : +34 91 445 7116, Email : ADODEVSKA@iom.int  
Myriam Chabbi, OIM Tunisie, Tel mobile :  +216 28 78 78 05, bureau :  +216 71 860 312 Ext. 109, Email : mchabbi@iom.int

 

SOURCE: https://www.iom.int/fr/news/arrivees-de-migrants-en-europe-par-la-mediterranee-en-2018-61-517-deces-en-mer-1-524


Documents: 
PDF icon Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée en 2018.pdf