Campagne « Pas à vendre » : 23 enfants et jeunes orphelins et sans soutien familial sensibilisés à la traite des personnes


Post date: 
24/08/2016 - 3:25pm
Author: 
ZIED

Siliana – le 15 août 2016

Dans le cadre de la Campagne de sensibilisation contre la traite des personnes en Tunisie #Pas à Vendre, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a organisé en partenariat avec le Village d’Enfants SOS Siliana, une séance de ciné-débat autour des mini-films de cette Campagne, ainsi qu’un Concours de dessins au sujet de la traite des personnes, le 15 août dernier.

 

Les 23 enfants et jeunes qui ont participé à cette séance, dont 14 filles et 9 garçons âgés de 4 à 18 ans, ont été particulièrement touchés par les messages de la Campagne #Pas à Vendre et ils ont réagi sur un ton grave face aux mini-films évoquant la traite des enfants dans le travail domestique, le travail forcé dans la rue et la mendicité. « Ces problèmes existent partout en Tunisie, ils sont malheureusement normalisés, mais à Siliana, ce sont surtout les petites filles qui sont les plus vulnérables à la traite », ont expliqué les jeunes du village d’enfants SOS Siliana. Par ailleurs, les adolescents du groupe ont réagi face à un problème qui menace les jeunes tunisiens, à savoir le recrutement sur les réseaux sociaux à des fins d’exploitation à l’étranger : « Nous sommes conscients que le phénomène existe et il touche surtout les  jeunes filles qui sont recrutées dans l’exploitation sexuelle. Ces filles sont ensuite démunies de toute liberté et sont privées de leurs droitsAvant de répondre à des offres d’emploi de ce genre à  l’étranger, il faut bien se renseigner et prendre l’avis des personnes qui nous nous sont proches… », ont expliqué les jeunes du village. 

 

 

A l’occasion du Concours de dessins, les enfants et les jeunes du Village d’enfants SOS Siliana se sont exprimés artistiquement contre ce crime, et à travers leurs dessins, ils ont lancé des messages forts tels que : « Non à l’exploitation des enfants. Oui à la liberté », «  La loi protège les enfants » ou « On n’est pas à vendre et on n’est pas à exploiter ».

Des prix ont ensuite été remis aux enfants dont les dessins étaient les plus touchants : 

 

 

Ambiance du Concours de dessins :

 

        

 

 

       

 

 

1er Prix : « Non à l’exploitation des enfants. Oui pour la liberté »

   

 

2e Prix : «On n’est pas à vendre et on n’est pas à exploiter »

 

Bande dessinée proposée par un jeune du Village SOS pour sensibiliser aux dangers de la traite des enfants. Il appelle les enfants à ne pas sortir de chez eux sans informer leurs parents, sinon ils risqueront l’exploitation.

 

 

 

La séance s’est conclue avec un message d’espoir pour tous les enfants et les jeunes tunisiens: grâce à la législation anti-traite qui a été adoptée récemment à l’ARP, les nouvelles générations seront désormais protégées par l’Etat contre ce crime grave. 

Un repas a finalement été offert aux enfants du Village d’enfants SOS Siliana, pour clôturer cette session fructueuse de partages et d’échanges sur le problème de la traite en Tunisie.


Documents: 
PDF icon Séance à Siliana - Pas à vendre .pdf