L’OIM organise un Atelier avec les éducateurs pairs « Santé et Migration » pour prévenir les violences basées sur le genre


Post date: 
17/05/2017 - 12:51pm
Author: 
ZIED

Tunis – 15 et 16 mai 2017

Dans la cadre du Projet de l’OIM « Santé et bien-être parmi les migrants » ainsi que du Programme conjoint des Nations Unies « Amélioration de la prise en charge multisectorielle des femmes victimes de violences en Tunisie », l’OIM et l’UNFPA ont organisé les 15 et 16 mai 2017, un Atelier de formation sur la prévention de la violence à l’égard des femmes et des filles migrantes, au profit d’un groupe d’éducateurs pairs du Grand Tunis, de Sfax et du Sud tunisien.

Le Projet « Santé et bien-être parmi les migrants » a mis en place depuis 2016 un réseau d’une trentaine d’éducateurs pairs membres de la société civile dans le Grand Tunis, à Sfax et dans le Sud tunisien (Médenine et Tataouine), là où la présence des migrants étrangers en Tunisie est la plus importante. Depuis le début du Projet, le groupe d’éducateurs pairs, dont la représentativité de genre est équilibrée (50% filles et 50% de garçons) a bénéficié d’un cycle de formations soutenu par l’OIM et ses partenaires du Projet, sur différentes thématiques telles que : le droit des migrants, y compris le droit à la santé, l’assistance humanitaire et sociale, l’identification des vulnérabilités et des besoins sanitaires et sociaux des migrants, la santé sexuelle et reproductive, la santé mentale, l’éducation à l’hygiène etc., afin de diffuser aux migrants des informations fiables et claires sur les risques mais aussi sur les bonnes pratiques qui permettent de prévenir les problématiques de santé en rapport avec la migration.

Cet Atelier sur la prévention de la violence à l’égard des femmes et des filles migrantes a permis aux éducateurs pairs de renforcer leurs connaissances et compétences pratiques en matière de prévention des violences basées sur le genre dans le contexte de la migration (migrants, demandeurs d’asile et réfugiés), mais aussi en matière de référencement et prise en charge/accompagnement des personnes victimes de ces violences. A travers des modules de formation variés touchant les problématiques de genre dans la migration et en particulier dans le contexte tunisien, les éducateurs pairs ont acquis un bagage solide pour améliorer leur réponse auprès des migrants les plus vulnérables sur le terrain. La participation active d’experts de l’OIM, de l’UNFPA ainsi que de l’UNHCR durant cet Atelier a été cruciale pour les éducateurs pairs. A l’issue de l’Atelier, 3 propositions de projet ont été élaborées par les éducateurs pairs par région ; initiatives qui recevront un financement de la part de l’OIM pour leur mise en œuvre durant l’été 2017.

L’ensemble de ces activités contribuent à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD) de l’Agenda 2030, et notamment l’ODD 3 sur la santé et le bien-être et l’ODD 5 sur l’égalité entre les sexes. De même, cet Atelier a permis l’atteinte de différents objectifs du Programme conjoint des Nations Unies en Tunisie « Amélioration de la prise en charge multisectorielle des femmes victimes de violences en Tunisie », à savoir : l’amélioration des conditions de prise en charge des femmes et filles victimes de violences à travers le développement de standards minimums de prévention et de prise en charge et la mise en place d’un circuit de prise en charge intersectorielle visant à prévenir et répondre aux violences faites aux femmes et aux filles.


Documents: 
PDF icon Atelier EP (Violences Genre).pdf