À propos de l'OIM

OIM Tunisie

Le Bureau de l'Organisation Internationale pour les Migrations - OIM a été établi en Tunisie en mars 2001, suite à l'adhésion de la République tunisienne à l'OIM en juin 1999 et à l'issue de la signature par les autorités tunisiennes et le Directeur général de l'OIM de l'Accord de Siège qui octroie à l'Organisation des privilèges et des immunités diplomatiques ainsi que d'un accord de coopération.

Le bureau de Tunis fut la première représentation de l'OIM dans le Maghreb. Les principaux partenaires de l'OIM sont le Ministère des Affaires sociales,le Ministère de l'Intérieur,  le Ministère de la Formation Professionnelle et de l'Emploi, le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère des Affaires de la Femme, de la Famille et de  l'Enfance et le Ministère de la Santé. En outre, l'OIM Tunis fait partie de l'équipe pays des Nations Unies et collabore étroitement avec les agences des Nations Unies présentes sur le territoire ainsi qu'avec d'autres organismes internationaux.  

l'IOM soutient ègalement les efforts de la sociètè civile tunisienne, et collabore étroitement avec elles sur le terrain, auprés des populations migrantes.

Depuis son établissement, l'OIM Tunis met en ouevre divers  programmes dans les secteurs du Co-développement, de la migration de travail, du Dialogue sur la migration,ainsi qu'en matière de protection des migrants et lutte contre la traite et ce ,en étroite collaboration avec le gouvernement Tunisien .

Les migrants assistés par l'OIM Tunis

L'approche de la migration de l'OIM Tunisie

Cliquez sur les liens ci-dessous pour en approche plus sur l'expertise de l'OIM en Tunisie                

Protection des Migrants Lutte contre la traite
 Dialogues Politiques et Recherche Migration et Développement
La Création d'emploi Urgences et crises

Cliquez sur le lien suivant pour découvrir les activités et les projets de l'OIM en Tunisie, et visitez la page ressources pour consulter les publications de l'OIM Tunis.

OIM en bref

Créée en 1951, l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) est la principale organisation intergouvernementale active sur la scène migratoire. Notre croissance est rapide et nous comptons aujourd'hui 165 Etats Membres, dont la Tunisie. Viennent s'y ajouter 16 Etats qui ont le status d'observateur, tout comme des nombreuses organisations internationales et non gouvernementales. Le budget des programmes de l'OIM pour 2011 dépasse les 1,3 milliard de dollars E-U, cette somme devant servir à financer plus de 2.700 programmes en cours de réalisation et à rémunérer quelque 7.800 membres du personnel déployés dans plus d''une centaine de pays.

                                     

L'OIM est une organisation intergouvernementale sans être une institution spécialisée de l'Organisation des Nations Unies, au sein de laquelle elle a un statut d'observateur et exerce un partenariat actif avec les différentes agences du Système. Elle travaille étroitement avec ses partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non-gouvernementaux.

L'OIM s'efforce de promouvoir des migrations humaines et ordonnées dans l'intérêt de tous. Pour cela, elle offre des services et prodigue des conseils aux gouvernements et aux migrants.

Son mandat est de contribuer à faire en sorte que les migrations soient gérées de manière humaine et ordonnée, de promouvoir la coopération internationale en matière migratoire, de faciliter la recherche de solutions pratiques aux problèmes migratoires, et enfin de fournir une aide humanitaire aux migrants en particulier les plus vulnèrables, qu'il s'agisse de migrants en détresse, de personnes rescapées en mer, de victimes de la traite, de personnes déplacées ou d'autres personnes déracinées. La Constitution de l'OIM reconnaît explicitement le lien entre la migration et le développement économique, social et culturel, de même que le respect du droit à la liberté de mouvement des êtres humains.

L'OIM déploie son action dans les quatre grands domaines de gestion des migrations: le couple migration et développement , la migration assistée, la migration régulée et les mesures à mettre en place face à la migration forcée. Parmi les activités transversales, il faut citer la promotion du droit international de la migration, le débat politique et l'effort d'orientation sur la scène migratoire, la protection des droits des migrants, la santé dans le contexte migratoire et la dimension spécifique de la migration.

Le Siège  de l'OIM est basé à Genève. Son Directeur Général Mr William Lacy Swing  , Pour plus d'informations sur l'OIM en général, veuillez consulter www.iom.int

L’OIM en bref
Orientation Stratégique de l’OIM
Faits et Chiffres Clé

         Banniere

Les fonds de l'OIM pour le développement : IDF - Développer les capacités en matière de gestion des migrations

Depuis 2001, le Fonds de l’OIM pour le développement est une source de financement unique en son genre destinée aux Etats Membres en développement remplissant les conditions requises, qui a permis de relever avec rapidité et souplesse d’importants défis migratoires.

Des initiatives financées conjointement par le gouvernement et le Fonds de l’OIM pour le développement ont, avec succès, répondu aux besoins d’Etats Membres dans divers domaines relevant de la gestion des migrations, en fournissant des « fonds de démarrage » pour des projets novateurs. Entre 2001, année de la création du Fonds, et 2012, la dotation du Fonds de l’OIM pour le développement est passée de 1,4 million de dollars E.-U. à 8 millions de dollars E.-U. grâce au soutien d’Etats Membres et au succès des projets. En 2013, il atteindrait l’objectif de 10 millions de dollars E.-U.

Les domaines couverts par le Fonds sont notamment les suivants :

  • Lutte contre la traite
  • Renforcement du dialogue et de la coopératon inter-Etats
  • Migration de travail
  • Migration et développement
  • Migration et santé
  • Systèmes de gestion des migrations, y compris l’établissement de documents de voyage, les systèm de données et l’amélioration des frontières
  • Elaboration d’un cadre politique et juridique
  • Recherche et évaluation
  • Activités de formation

Les Etats Membres remplissant les conditions requises peuvent bénéficier d’un financement au titre de l’une des deux lignes de crédit ouvertes. Les fonds mis à disposition sont généralement compris dans une fourchette de 50 000 à 200 000 dollars E.-U. pour les projets nationaux, et de 100 000 à 300 000 dollars E.-U. pour les projets régionaux. L’admissibilité d’un pays est dictée par la version la plus récente de la liste de la Banque mondiale qui couvre un éventail de pays allant de ceux à faible revenu aux pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. L’allocation équitable des fonds entre les différentes régions et à l’intérieur des régions reste un principe de base essentiel dans l’évaluation des demandes de financement au titre du Fonds.

L’OIM Tunisie a plusieurs projets financés par les Fonds de l’OIM pour le Développement, et l’année 2014 s’annonce prometteuse puisqu’un nouveau programme sur la recherche et la mise en place de l’Université d’été sur les migrations est lancé en étroite collaboration avec le Gouvernement Tunisien.