Campagne ARISE

Description du projet

Située le long de la route migratoire centrale reliant l’Afrique subsaharienne à l’Europe, et du fait de sa position stratégique en Afrique du Nord, la Tunisie s’est muée progressivement comme un pays de destination et de transit pour les migrants subsahariens. D’autre part, les taux élevés de chômage, en particulier chez les jeunes, et les disparités de développement entre les régions, combinés aux options limitées de migration régulière vers l’Europe, poussent la jeunesse africaine à émigrer irrégulièrement, notamment par bateau.

Ces migrants se retrouvent par ailleurs à la merci des réseaux de passeurs et exposés aux risques de la traite des personnes.
De ce constat est née la nécessité de mettre en oeuvre un projet visant à sensibiliser les candidats à l’émigration sur les risques liés à la migration irrégulière dans le contexte des flux migratoires mixtes, sauver des vies et promouvoir des voies légales de migration vers l’Europe.

Détails du projet

Afin de déconstruire les mythes entourant les migrations en général et sensibiliser le public aux risques liés à la migration irrégulière pendant le voyage et dans les pays de destination en Europe, l’OIM Tunisie coordonne pendant 18 mois, en étroite collaboration avec les autorités tunisiennes, la campagne de communication ARISE.

En effet le manque d’information et la prolifération de mythes autour des conditions de vie des immigrés en Europe, encouragent également la jeunesse, peu importe la nationalité d’origine, à émigrer à tout prix. Pourtant, dans le cas où la destination est atteinte, les conditions de vie en Europe vécues par les migrants irréguliers ainsi que les conséquences des voyages dangereux sont difficiles et souvent loin des attentes construites avant et pendant le voyage.

Pour mener à bien cette campagne de communication, ce projet est mis en oeuvre par l’OIM Tunisie en parttenariat avec Pontes Ricerche E Interventi (Pontes), une association de la diaspora tunisienne basée en Italie, afin de s’appuyer sur l’importante diaspora tunisienne vivant principalement en Europe (80%), l’Italie faisant figure de deuxième principal pays de résidence des Tunisiens Résidents à l’étranger (TRE) derrière la France.