Migration Circulaire pour l’emploi

Description du projet

Afin de relever le défi du chômage, le Plan Quinquennal pour le Développement de la Tunisie 2016-2020 prévoit des dispositions spécifiques pour améliorer le système éducatif et mieux le relier aux possibilités d'emploi en Tunisie. Il comprend également un soutien aux investissements et aux micro-entreprises, ainsi que le renforcement des relations avec les Tunisiens Résidant à l'Etranger. En outre, la Stratégie Nationale pour l’Emploi a pour objectif de diminuer le taux de chômage, notamment parmi les jeunes qui en sont les plus touchés, tout en développant une force de travail qualifiée, compétitive et productive. 

Sachant que le chômage constitue un important facteur de migration irrégulière des jeunes Tunisiens vers l'Europe, le renforcement des voies légales de migration permettra de faire de la migration un moteur pour le développement et, à long terme, de concrétiser les engagements pris par le gouvernement dans le cadre de son Plan Quinquennal.

L’OIM, avec le soutien des Gouvernements tunisien et belge et en coordination avec divers partenaires nationaux, contribuera à fournir à un groupe ciblé d’étudiants et de diplômés universitaires tunisiens, des opportunités concrètes pour développer leurs compétences en Belgique et augmenter ainsi leurs chances de trouver un emploi adéquat et durable en Tunisie.

Le projet contribuera à relever le défi du chômage en Tunisie et à promouvoir des voies légales de migration vers l'Europe. A long terme, cette initiative contribuera à la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable (ODD) et de l’Agenda 2030 permettant ainsi de « ne laisser personne pour compte ».

Détails du projet

Le projet vise à soutenir les efforts du Gouvernement tunisien pour réduire le taux de chômage élevé parmi les jeunes Tunisiens en offrant à un groupe de 30 bénéficiaires sélectionnés des formations ou des stages en Belgique pour renforcer leurs connaissances, acquérir de nouvelles compétences professionnelles et accroître leurs chances d'insertion sur le marché du travail en Tunisie.

Avec l’appui financier du Royaume de Belgique et en étroite collaboration avec les autorités tunisiennes et belges, les universités, les instituts académiques et le secteur privé en Tunisie et Belgique, l’OIM entend atteindre les deux objectifs suivants:

1. Identifier les domaines où il existe une pénurie de main-d'œuvre et qui pourraient contribuer à la baisse du chômage en Tunisie;

2. Augmenter les chances de placement des jeunes Tunisiens dans le marché du travail tunisien suite à une expérience réussie de migration légale en Belgique et un accompagnement ciblé, une fois de retour en Tunisie.