Projet Mobi-TRE

Description du projet

Financé par: Italie – Agence Italienne pour la Coopération et le Développement (AICS)

Exécuté par : OIM – Organisme des Nations Unies chargé des migrations

Couverture géographique : Tunisie (régions du Nord-Ouest et du Sud-Est) ; Italie

Durée du projet : 36 mois

Budget : 2.900.000 EUR

 

 

CONTEXTE

La migration est reconnue dans les Objectifs de Développement Durable (ODD) comme un facteur de développement, aussi bien dans les pays  d’origine que de destination des migrants. Ces derniers contribuent au développement, notamment au travers de transferts de capitaux sociaux, humains, culturels et financiers. Leurs transferts de fonds permettent, par exemple, de lutter contre la pauvreté et de réduire les inégalités dans leur pays d’origine (ODD 10.c).

Les Tunisiens Résidant à l’Etranger (TRE) représentent près de 12% de la population totale, établis majoritairement en Europe, principalement en France (57%) et en Italie (15%). Leurs transferts de fonds contribuent sensiblement au développement de la Tunisie, puisqu’ils représentent environ 4,6% du PIB, 20% de l’épargne nationale, ainsi que la 4ème source de devise (Source : IFAD, 2017).

Néanmoins, les investissements des TRE en direction des régions rurales défavorisées demeurent encore limités à ce jour. Ainsi, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Est présentent respectivement des taux de chômage de 17% et 23,1%, alors que la moyenne nationale se situe autour de 15,6% (Source : INS, 2016).

OBJECTIFS

Grâce à l’appui de l’Agence Italienne pour la Coopération et le Développement (AICS) et en étroite collaboration avec les autorités tunisiennes au niveau national et régional, la société civile et le secteur privé en Italie et en Tunisie, l’OIM contribue à :

1.        Développer les opportunités d’emploi pour les populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Est de la Tunisie, afin de faire reculer la pauvreté tout en diminuant les risques liés à la migration irrégulière ;

2.       Promouvoir les investissements de la diaspora tunisienne, plus particulièrement celle établie en Italie, afin de favoriser le développement régional de la Tunisie dans une perspective de coopération transnationale.

 

Détails du projet

ACTIVITES

  • Identification des activités économiques à forte valeur ajoutée

              70 porteurs de micro-projets à fort potentiel de développement sont sélectionnés

  • Sélection des bénéficiaires et des investisseurs

              Sur la base des besoins et opportunités identifiés pendant la mise en œuvre du projet, un certain         nombre d’appels à projets  seront ouverts dans les quatre gouvernorats cibles pour identifier et    sélectionner un nombre total de 70 porteurs de projets.

  • Accroissement des liens entre la diaspora tunisienne et les bénéficiaires en Tunisie

     Faciliter les échanges d’expérience et de connaissance entre les TRE et les porteurs de projets, ce qui       permet de renforcer les projets des bénéficiaires sélectionnés, et de faciliter l’exportation et la commercialisation des produits tunisiens en Italie.

  • Des formations spécifiques et ciblées

              Tout au long du projet MOBI-TRE, les 70 porteurs des projets recevront des formations au          contenu et à la durée adaptés à leurs besoins

RÉSULTATS ATTENDUS

Les résultats envisagés du projet peuvent être résumés comme suit

Les populations cibles plus affectées par la migration des régions du Nord-Ouest et Sud-Est de la Tunisie bénéficient d’un meilleur accès aux opportunités d’emploi

Les bénéficiaires cibles seront soit des individus ou des groupements d’individus résidents en Tunisie et la diaspora en Italie. Le projet donnera la priorité aux jeunes et aux femmes (qui sont par définition une population plus défavorisée), sans exclure des propositions de projet présentés par des hommes adultes car celles-ci peuvent être génératrices des postes d’emploi tant pour les jeunes que pour les femmes.  *

La diaspora tunisienne, et particulièrement la diaspora en Italie, connaît et peut participer aux opportunités de contribuer aux économies dans les régions de Tunisie ciblées 

Un mécanisme de financement paritaire sera introduit : chaque projet générateur de revenus sélectionné par le Comité Technique devra bénéficier d’un financement d’un membre de la diaspora à hauteur d’un certain montant. Cette somme investie par un membre de la diaspora sera elle-même complétée par une subvention du même montant fournie par l’OIM (ou via l’achat d’équipements).

La diaspora sera mobilisée pour faciliter l’accès aux marchés italiens et ainsi favoriser la commercialisation en Italie de produits originaires de régions cibles de la Tunisie soutenus au sein du projet.

Autres documents