L’OIM organise un atelier sur la gestion des flux migratoires mixtes et la protection des migrants en Tunisie


Post date: 
17/09/2014 - 12:00am
Author: 
ighedhioui

Tunis, le 16 et 17 Septembre 2014, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM)  a organisé en collaboration avec le Ministère des Affaires Sociales un atelier axé sur la gestion des flux migratoires mixtes et la protection des migrants. Madame Lorena Lando, Chef de Mission de l’OIM-Tunis et Monsieur Taoufik Zrelli, représentant du Ministère des  Affaires Sociales ont été présents pour le lancement de  ces deux jours de travail.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet régional de l’OIM sur les flux migratoires mixtes en Tunisie, au Maroc et en Egypte, intitulé : « Mesures permettant aux gouvernements de gérer les flux migratoires composites et de protéger les migrants au départ et à la destination de l’Afrique du Nord, ou qui transitent par cette région ».

La rencontre a permis de réunir divers partenaires du gouvernement tunisien et de la société civile de Tunis, Sfax, Zarzis et Tataouine, ainsi que des organismes internationaux engagés sur les problématiques liées à la migration et la protection des migrants. Ces journées de travail ont été enrichies par l’apport d’experts de l’OIM dont Monsieur Laurence Hart, de la Division d’Assistance aux Migrants de l’OIM-Genève et Monsieur Franz Prutsch, expert en gestion des frontières de l'OIM Libye.

L’atelier a permis d’élucider  les concepts, les définitions et le cadre juridique international et national qui régulent les flux migratoires mixtes dans la région de l’Afrique du Nord, pour s’attarder ensuite sur le cas concret de la Tunisie en tant que pays d’accueil et de transit des migrants. A cette occasion, les problématiques d’assistance et notamment pour les victimes de la traite des personnes, ont été largement discutées avec les participants. Une session de discussion autour de la problématique de l’intégration urbaine des demandeurs d’asile et des réfugiés, a également été organisée en présence de l’UNHCR Tunisie.

En deuxième partie d’atelier, une session de formation s’est focalisée sur la gestion des migrations dans un contexte d’urgences, à travers l’explication du paradigme de l’OIM en matière de « Gestion Humanitaire des Frontières ».Une session de travail complémentaire a été dédiée aux défis des rescapés en mer, problématique qui concerne directement la Tunisie dans le contexte actuel en Méditerranée : depuis 2012, 13 bateaux en partance de la Libye ont été secourus en mer au large des côtes tunisiennes où un total de 1 334 personnes a été assisté, parmi eux des enfants non-accompagnés, des victimes de la traite ou des femmes enceintes. Dans ce cadre, l’OIM Tunisie a pu soutenir 436 personnes à rentrer volontairement dans leur pays d’origine.

Plusieurs associations ont pris part à cet Atelier  de l’OIM, comme le Croissant Rouge Tunisien,  Caritas,  l’AESAT Tunis  (Association des Etudiants et Stagiaires Africains en Tunisie), l’Association Nour, Terre d’Asile-Tunis l’Union Tunisienne de Solidarité Sociale ou Islamic Relief. Cette dynamique participative a permis d’appuyer le dialogue entre les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux, en vue d’harmoniser un cadre d’intervention coordonné, soucieux du respect de la dignité des migrants et de leurs droits.