Recrutement d’un bureau d’études -Ingénieur génie civil


Post date: 
20/10/2021 - 9:09am
Author: 
ZIED

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en partenariat avec les gouvernements tunisien et italien, ont développé une initiative visant à améliorer les opportunités de réintégration socio-économique pour les jeunes à risque de re-émigration irrégulière et d'autres groupes vulnérables par le biais de la formation des compétences demandées sur le marché du travail, du soutien au développement durable et les initiatives culturelles et sportives.

Le projet « Amélioration des possibilités de réintégration socio-économique des jeunes à risque de ré-émigration irrégulière » financé par le gouvernement italien, contribuera notamment à soutenir et à accompagner les Tunisiens exposés à un risque de migration irrégulière, en particulier ceux qui ont déjà tenté de franchir la frontière de manière irrégulière et ce, à travers un mécanisme compréhensif, visant à répondre à leurs besoins économiques, sociaux et psychosociaux et à favoriser la participation des acteurs locaux à la planification de la réintégration et des programmes d’assistance.

Dans le cadre des activités du projet, un programme d’appui technique et de renforcement des infrastructure sportives des maisons de jeune est prévu.

 

Il opte vers la création et le développement des interventions structurelles visant à renforcer les capacités nationales afin de fournir des services d’autonomisation aux jeunes par le biais d’un soutien technique et d’outils, de faciliter la coordination intersectorielle, de mettre en place des mécanismes de pris en charge des catégories ciblées par le projet sur Sfax et Mahdia.

Les résultats envisagés du projet peuvent être résumés comme suit : 1) développer et mettre en œuvre des services locaux et des activités pour promouvoir l’inclusion sociale et économique des jeunes qui ont tenté d’émigrer de manière irrégulière ; 2) Assurer la contribution des acteurs locaux, communautaires, privés et publics pour soutenir l’inclusion sociale et économique des jeunes ; 3) le renforcement des compétences des jeunes ciblés par le projet pour faciliter leur accès au marché du travail.

Dans le cadre de la phase de démarrage du projet, des visites de terrains ont été organisées dans les deux régions du projet dans le but de cartographier les initiatives et les services de la jeunesse à Mahdia et à Sfax. 54 visites des maisons des jeunes ont été réalisées, en présence du cadre pédagogique, des animateurs et des jeunes bénéficiaires. L’objectif principal de cette évaluation rapide est d’évaluer les besoins des maisons de jeunes en ressources matérielles et immatérielles, de cartographier les activités ayant un potentiel de développement et de discuter le phénomène de la migration irrégulière avec les cadres de terrains et de proximité avec les jeunes, afin de pouvoir identifier des solutions adaptées à chaque situation.

Les activités classiquement présentes dans les maisons de jeunes sont les clubs de peinture, de théâtre, photographie, d’arts plastique, Radio web, musique, citoyenneté, langues et les disciplines sportives essentiellement le football, karaté, aérobic, King boxing. Un fort besoin de la mobilité est noté chez les jeunes, que ce soit par les clubs VTT, les clubs de camping, les excursions et idéalement les camps d’été ou les échanges internationaux.

Les activités sportives et notamment le football sont considéré comme des activités d’appel. La majorité des bénéficiaires des maisons des jeunes fréquentent ces établissements dans le but de participer aux compétitions de football. 


Documents: 
PDF icon TDR ingénieur 13082021.pdf